Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Parfum : les zones du corps où il ne faut pas en mettre


Rédigé le Vendredi 21 Décembre 2018 à 13:56 | Lu 49 fois | 0 commentaire(s)

Dans le cou, sur les poignets, dans les cheveux... Il y a des zones du corps à éviter quand on se parfume. Explications avec la dermatologue Marie-Pierre Hill-Sylvestre et le parfumeur Alex Lee.



Les paupières car elles sont très fines

Les paupières et le contour des yeux sont les zones les plus fines du visage. Elles sont très fragiles et sensibles. Comme l'explique le Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue, "si les paupières sont aussi fines c’est parce qu’elles sont constamment sollicitées, c’est près de 10 000 clignements par jour".

Pour faciliter leur mobilité, elles doivent être légères ce qui explique que la peau soit trois à cinq fois plus mince que la peau du visage. La vulnérabilité des paupières est due à son appauvrissement en collagène (protéine qui permet aux tissus de résister à l'étirement), en élastine (protéine qui a des propriétés élastiques permettant à la peau de reprendre sa forme initiale après un pincement) et en cellules adipeuses. Si les paupières sont fragilisées par le dépôt de parfum, l'œil va souffrir de sécheresse et ne va plus assurer pleinement son rôle d’hydratation permanente à la cornée.

Les organes génitaux beaucoup trop sensibles

Qu'il s'agisse de votre parfum habituel, de celui qui se cache dans vos produits d'hygiène quotidienne ou dans vos cosmétiques, sachez qu'il n'est pas bon pour vos parties intimes. "Ces produits peuvent être très abrasifs pour une zone aussi sensible" remarque notre experte dermatologue.

Même chose pour les produits hygiéniques qui en contiennent (serviettes, protège-slip, nettoyants intimes...). Ce sont de vrais poisons. Dits "antibactériens" ou "antiseptiques", ils n'ont aucun intérêt et peuvent favoriser les infections. De plus, "remplis de substances chimiques, ils n’ont aucune difficulté à pénétrer l’organisme. Le problème est que le corps ne sait pas s’en débarrasser" précise le Dr Hill-Sylvestre.

En conclusion : il ne faut pas chercher à masquer les odeurs avec des déodorants ou des produits parfumés, ceux-ci fragilisent les muqueuses et peuvent entraîner des sensations de brûlure. Pour le Dr Hill-Sylvestre "au moindre signes de déséquilibre de la flore vaginale (sécrétions abondantes et odorantes, irritations, brûlures…), vous devez en parler à votre gynécologue afin qu’il puisse vous prescrire un traitement. Les infections vaginales ne se soignent pas toutes seules".

Les poignets si on les frotte après

C’est un geste voir quasiment un reflexe que l’on fait tous les jours lorsque nous mettons notre parfum sur nos poignets : les frotter entre eux. Cependant, il n’est pas recommandé par les parfumeurs. Alex Lee, notre expert parfumeur pour de prestigieuses marques de cosmétiques explique "qu’en frottant nos poignets, nous chauffons notre peau. Cela libère des enzymes qui peuvent modifier l’odeur". En clair, votre parfum peut alors sentir moins bon qu'attendu. L'odeur peut aussi varier sur les cheveux et la matière d’un vêtement (soie, coton, laine, tissage, épaisseur etc. ).

Ne pas oublier : "L’air parfumé entre dans les narines et a des effets sur notre cerveau. On peut observer des effets olfactifs de bien-être, de calme, de sensualité ou même d’inconfort" indique la dermatologue.
Un test simple existe : mettre son parfum sur la peau plus épaisse des bases de des paumes de mains plutôt que sur la peau des poignets et voir les effets (durée, sensations olfactives etc).

Les zones lésées comme en cas d'eczéma

Les substances parfumantes peuvent provenir de sources naturelles (biologiques) ou être le résultat d'une synthèse chimique. Les allergies et les irritations de la peau sont les problèmes les plus courants constatés avec les parfums. Pour le Dr Hill-Sylvestre, "de nombreuses personnes souffrent d'intolérance à cause d’une cicatrice ou d'éruptions cutanées à cause d’acné ou d’eczéma en cas d'utilisation d'un parfum ou d'un produit parfumé. Cependant, la plupart des problèmes cutanés correspondent à des réactions d'irritations et non à des allergies de la peau". La différence notable est que lors de réactions allergiques, des plaques surviennent généralement dans un délai d'environ un jour après utilisation alors que les réactions d'irritation apparaissent immédiatement après utilisation.

Les symptômes : rougeurs, boursouflures et vésicules (zones de plaques rouges retrouvées notamment lors d'eczéma).
Les causes : "Les allergies de la peau dues aux ingrédients parfumants se développent quand une personne a été exposée à une certaine dose de parfum allergisant. Une fois qu'une allergie s’est développée, malheureusement dans certains cas, elle peut durer toute la vie" explique le parfumeur Alex Lee.

Bon à savoir : "Les réactions d'irritation de la peau ne sont pas forcément dues uniquement aux ingrédients parfumants contenus dans le parfum, elles peuvent être liées aux substances potentiellement irritantes utilisées lors de leur assemblage avec différents ingrédients. Tout est une question de dosage, de quantité dans le produit", ajoute le parfumeur.

Sur la peau des bébés...

La peau des bébés est sept fois plus importante que celle d’un adulte et est beaucoup plus absorbante. Lorsque l’on met du parfum sur son corps, la peau le "boit" et il peut se retrouver avec une concentration élevée. "On peut mettre du parfum sur la peau d’un bébé mais en faible quantité et surtout sans qu’il ne contienne de l’alcool" conseille le Dr Hill-Sylvestre.

Le mieux : privilégier les "eaux de senteur" soit des formules analcooliques ou des parfums précisant la mention "pour les bébés" et sans alcool.

Conseil d'utilisation : un parfum s'applique de préférence d’abord sur la main du bébé pour venir tapoter la peau de celui-ci. Quelques gouttes suffisent et quelques spray peuvent être apportés sur ses vêtements au préalable. Un bébé s’habitue plus rapidement aux odeurs, rapporte notre dermatologue, "mettez le parfum toujours sur les mêmes zones pour ne pas le perturber. L’odeur est un repère pour les enfants et ça les rassure" (quand le parfum leur plait bien sûr).

Le parfum pas toujours apprécié quand on est enceinte

Enceinte, les perceptions olfactives peuvent être très changeantes. L’hypersensibilité olfactive vient du bouleversement hormonal que subissent les futures mamans à cause de l'afflux d’œstrogènes (hormone sexuelle féminine). Pour notre experte, "certaines femmes enceintes ont un odorat qui se décuple et ressentent des choses étrangères à leur quotidien.

Leur sens se transforme et le parfum qu’elles ont aimé pendant tant d’années peut vite devenir insupportable". L’application de parfum peut alors créer chez elles de fortes réactions comme des nausées ou des maux de tête. L’odeur peut aussi faire ressurgir certains souvenirs ou sentiments (déprime, épanouissement etc.) de façon positive ou négative. C’est pour cela que la plupart "se contentent de leur parfum naturel de la peau", conclut le Dr Hill-Sylvestre.

(avec midisite)



Notez


Rédigé le Vendredi 21 Décembre 2018 à 13:56 | Lu 49 fois | 0 commentaire(s)


Succès Story | Témoignage | Opinion | Trucs & Astuces | Informatique | Alerte ! | News | High Tech | Mobile | Vos Droits | Banques | Carrières




Inscription à la newsletter


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Mobile
Newsletter
YouTube
Rss



Énergie : les 5 changements qui attendent le consommateur en 2019

Onalex.fr - Portail Web - 17/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 12 fois |

Ce qu'il faut retenir de la lettre d'Emmanuel Macron aux Français

Onalex.fr - Portail Web - 14/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 5 fois |

Plan logement : 1000 euros pour aider les salariés modestes à déménager

Onalex.fr - Portail Web - 11/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 9 fois |

Prime à la conversion : qui peut en profiter?

Onalex.fr - Portail Web - 02/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 15 fois |

Impôts : le prélèvement à la source, ça commence ce mardi

Onalex.fr - Portail Web - 01/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 28 fois |