Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Carte bancaire rechargeable


Rédigé le Mercredi 26 Décembre 2018 à 14:34 | Lu 29 fois | 0 commentaire(s)

La carte bancaire rechargeable (ou carte prépayée) constitue un moyen de paiement pouvant être obtenu sans détenir de compte bancaire. Affiliée à Visa ou Mastercard, elle sert à effectuer des achats ou à retirer de l’argent à un guichet automatique. Lorsque le solde prépayé de la carte est épuisé, il faut la recharger grâce à un compte de paiement associé, avant une nouvelle utilisation.



Caractéristiques de la carte rechargeable

Une carte rechargeable offre globalement les mêmes services qu’une carte de paiement traditionnelle à cette différence près qu'elle n'est rattachée à aucun compte bancaire.

Selon le règlement européen de juin 2016, c’est une carte permettant de disposer d’une somme d’argent limitée. Elle peut être à usage unique ou rechargeable. La mention PREPAYE doit être imprimée sur la carte.

En France, un décret (n° 2016-1742) de décembre 2016 plafonne la capacité d'emport des cartes prépayées (monnaie électronique utilisable au moyen d'un support physique) à 10.000 euros. Pour leur part, les opérations de chargement, de retrait et de remboursement au moyen d'espèces ou de monnaie électronique anonyme, sont plafonnées à 1.000 euros par mois calendaire (chargements et retraits).

La 4ème directive européenne relative à la lutte contre le blanchiment a par ailleurs limité les conditions dans lesquelles il est possible d'utiliser une carte prépayée de façon anonyme. En France, depuis le 1er janvier 2017, en l’absence d’identification du porteur, la valeur des cartes est limitée à 250 euros par période de 30 jours. Au-delà de ce laps de temps, elles peuvent être rechargées à concurrence du même montant. De surcroît, ces cartes rechargeables ne peuvent être utilisées que pour des paiements sur le territoire national.

Fonctionnement des cartes prépayées

Le fonctionnement d’une carte prépayée est similaire à celui d'une carte bancaire conventionnelle à cette différence près qu’elle est indépendante d’un compte bancaire. Il n’y a donc aucun risque d’être à découvert ou d’avoir à payer des intérêts débiteurs.

Bon à savoir : certaines cartes prépayées permettent de recevoir des virements.
Plusieurs types d’établissements proposent des cartes rechargeables :

ceux qui fournissent l’équivalent de services bancaires de substitution à leurs clients (chaînes alimentaires, grande distribution, etc.) ;
quelques banques traditionnelles (La Banque Postale, Caisse d’Epargne, etc.) ;
les réseaux de paiement eux-mêmes (Mastercard, Visa).

Une fois la carte achetée, elle s’active en suivant les indications données par l'émetteur. Le propriétaire de la carte reçoit un code confidentiel lui donnant accès à un compte de paiement (indépendant d’un compte bancaire). Il ne lui reste plus qu’à charger sa carte dans un magasin ou en ligne.

Les plafonds de chargement sont très larges (sauf avec l’option anonymat). Le crédit peut être apporté à travers un virement, depuis autre carte bancaire, en numéraire, ou grâce à l’achat d’un code de rechargement. A chaque opération de débit, la carte interroge le compte de paiement associé. Une fois que cette cagnotte numérique est vide, il suffit de recommencer l’opération pour la recharger.

Carte bancaire rechargeable : personnes concernées

Ces cartes sont notamment destinées :

aux enfants à qui il est possible d’octroyer de l’argent de poche sans risquer que la carte soit utilisée de façon abusive ;
aux paiements sur internet, car en cas de fraude, la malversation est limitée au montant figurant sur la carte et ne contamine aucun compte bancaire ;
aux voyageurs qui évitent ainsi les risques de piratage liés à l’usage d’une carte classique tout en limitant la casse en cas de perte ou de vol ;
à ceux qui souhaitent réaliser des emplettes sur Internet sans que des traces de débit apparaissent sur leur compte courant ;
aux personnes en situation d’interdit bancaire à qui les cartes prépayées peuvent fournir un mode de paiement alternatif.

Coût des cartes rechargeables

Les cartes bancaires rechargeables sont grevées par différents types de frais. Parmi eux :

le coût d’achat de la carte ;
des frais de gestion ;
des frais de rechargement (de 1 à 10 % selon les montants) ;
des frais lors des retraits d’espèces ;
des frais d’inactivité parfois perçus si la carte n’est pas utilisée durant une certaine durée (variable selon les fournisseurs).

Bon à savoir : il est possible d’acheter des bitcoins avec une carte prépayée. A l’étranger certaines cartes prépayée permettent de convertir des devises (serling, etc.) en crypto-monnaies : bitcoin, ethereum, ripple, litecoin, monero, etc.

(avec capital.fr)



Notez


Rédigé le Mercredi 26 Décembre 2018 à 14:34 | Lu 29 fois | 0 commentaire(s)


Succès Story | Témoignage | Opinion | Trucs & Astuces | Informatique | Alerte ! | News | High Tech | Mobile | Vos Droits | Banques | Carrières




Inscription à la newsletter


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Mobile
Newsletter
YouTube
Rss



Énergie : les 5 changements qui attendent le consommateur en 2019

Onalex.fr - Portail Web - 17/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 12 fois |

Ce qu'il faut retenir de la lettre d'Emmanuel Macron aux Français

Onalex.fr - Portail Web - 14/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 5 fois |

Plan logement : 1000 euros pour aider les salariés modestes à déménager

Onalex.fr - Portail Web - 11/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 9 fois |

Prime à la conversion : qui peut en profiter?

Onalex.fr - Portail Web - 02/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 15 fois |

Impôts : le prélèvement à la source, ça commence ce mardi

Onalex.fr - Portail Web - 01/01/2019 - 0 Commentaire| Lu 28 fois |